Handicap au travail (...)

Handicap au travail : les avancées récentes de la loi OETH

Cet article est réservé pendant 15 jours aux abonnés

Dans le cadre de ses ateliers hebdomadaires, l’UPE-06 a organisé, cette semaine, en collaboration avec l’association Handy Job 06, un atelier intitulé "la réforme de l’obligation d’emploi des personnes handicapées, quel impact sur l’entreprise ?". Une conférence qui tombe à pic, après l’entrée en vigueur de plusieurs dispositions de la loi OETH (Loi d’Obligation d’Emploi des Travailleurs Handicapés) depuis le 1er janvier 2020.

- Quel est le changement le plus important de la loi OETH ? Principal changement : aujourd’hui, c’est l’entreprise qui est concernée par la loi, alors que jusqu’en 2019 c’était l’établissement. Cela change beaucoup de choses. Une entreprise peut avoir plusieurs établissements, certains qui atteignent 20 salariés, d’autres non. Une entreprise ayant plusieurs établissements de huit, dix personnes chacun n’était pas assujettie en 2019 au seuil fixé à vingt salariés. Maintenant, on comptabilise l’effectif global, c’est-à-dire la totalité de tous les établissements. L’entreprise en question dans cet exemple peut donc se retrouver concernée par la loi. - Un point positif pour les entreprises ? Cette "nouvelle loi" met l’accent sur l’emploi, c’est-à-dire, le recrutement, mais aussi, la possibilité de comptabiliser (...)

Abonnez-vous pour moins de 2€ par mois.
Accédez à tous les articles du site et découvrez de nouveaux services.

deconnecte