Economie

Identification

24 juillet 2019

Université d'été du MEDEF
profil
Proposé par Valérie Noriega
Les Petites Affiches

L’université d’été du MEDEF fait sa révolution : Nouveau concept, nouvel emplacement, nouvelle dimension, nouveaux formats et devient « La Rencontre des Entrepreneurs de France ».
Evènement incontournable de la rentrée politique et économique le MEDEF attend tous les chefs d’entreprise pour ses #REF les 28 et 29 août prochains à l’hippodrome de Longchamp. Le thème retenu cette année est : No(s) Futur(s), climat, inégalités, conflits... Quel capitalisme demain ?

La phase de mondialisation accélérée et la croissance rapide de ces trente dernières années ont permis à plus d’un milliard de personnes de sortir de l’extrême pauvreté. Partout dans le monde, des classes moyennes ont émergé. Et en même temps, les pays développés ont vu les inégalités s’accroître et les revenus des classes moyennes et populaires stagner.

L’aspiration à une société plus égalitaire se manifeste aujourd’hui partout. Les ruptures auquel le monde doit faire face : urgence démographique, réchauffement climatique, migrations… ont rendu les inégalités plus insupportables encore et conduisent à une remise en cause de nos modèles. Quelles ripostes le capitalisme peut-il opposer aux inégalités et quel rôle pour l’entreprise ? C’est à ces questions que « La Rencontre des Entrepreneurs de France » a choisi de consacrer son édition 2019, afin d’ouvrir le débat sans tabou et d’envisager des solutions innovantes.

Pré-programme


(susceptible de modifications)

1re demi-journée – mercredi 28 août après-midi : Le capitalisme à l’épreuve des grandes mutations



14 h – 16 h : ouverture
- 14 h – 14 h 20 :
Geoffroy Roux de Bézieux, président du MEDEF

- 14 h 20 -15 h 10 : Ce qui change aux frontières de l’Europe – regards croisés
Salomé Zourabichvili : présidente de la Géorgie
Simon Coveney  : vice-Premier ministre irlandais (en attente de confirmation)
Michel Barnier : négociateur en chef sur le Brexit (en attente de confirmation)

- 15 h 15 – 16 h : Demain l’Europe : vision française, vision allemande
Bruno Le Maire : ministre de l’Économie et des Finances
Peter Altmaier : ministre allemand de l’Économie et de l’Énergie

- 16 h – 17 h : plénière
L’égalité, une obsession française La passion pour l’égalité n’a jamais quitté l’Hexagone. Mais cette vision a-t-elle aujourd’hui encore toute sa pertinence ? Ne confond-on pas trop souvent égalité et égalitarisme, au point de refuser toute réforme, même nécessaire ? Au point de refuser d’accepter que le monde change et d’admettre que, faute de s’y adapter, nous serons tous perdants ?

Muriel Pénicaud : ministre du travail
Frédéric Beigbeder : écrivain
Éric Dupond-Moretti : avocat
Natacha Polony : journaliste, directrice de la rédaction de Marianne
Stéphane Richard : président-directeur général d’Orange SA

- 17 h -18 h : débat : La pauvreté, jusqu’à quel seuil ?
Le capitalisme à l’épreuve de la pauvreté Le nombre de personnes vivant sous le seuil d’extrême pauvreté dans le monde a diminué d’un peu plus d’un milliard en trente ans. Toutefois, 800 millions d’êtres humains vivent toujours avec moins de 1,90 dollar par jour. Partout, l’écart entre le niveau de vie des plus pauvres et celui de la classe moyenne s’accroît, ce qui entraîne des tensions et un rejet de nos modèles économiques. Quels moyens consacrer à la lutte contre la pauvreté ? Et surtout comment la prévenir ?
Jean-Marc Daniel : économiste, professeur émérite à l’ESCP Europe et directeur de la rédaction de la revue Sociétal
Cécile Duflot : directrice générale d’Oxfam France, ancienne ministre
Mathieu Laine : président du cabinet de conseil Altermind, professeur à Sciences Po et chroniqueur au Figaro et au Point
Olivier Noblecourt : délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes

- 17 h -18 h : débat : Le champ des partisans
Médias et réseaux sociaux vs démocratie : les liaisons dangereuses ?

Les médias et les réseaux sociaux sont omniprésents dans nos sociétés, mais quel est leur vrai pouvoir ? Sont-ils simplement les reflets de la société ou peuvent-ils manipuler l’opinion publique ? Sont-ils devenus des juges ? Contribuent-ils au débat démocratique ou menacent-ils au contraire la démocratie ?

Frédéric Dabi : directeur général adjoint de l’Ifop
Sonia Mabrouk : journaliste
Bruno Patino  : directeur éditorial d’Arte France et doyen de l’école de journalisme de Sciences Po
Alain Weill : président-directeur général d’Altice France
Eric Woerth : ancien ministre, président de la commission des Finances de l’Assemblée nationale

- 17 h -18 h : débat : Baby blues : l’urgence démographique
Le capitalisme à l’épreuve de la démographie et des migrations Le premier facteur d’inégalité entre les êtres humains tient à l’endroit du monde où ils naissent et grandissent. L’augmentation de la population menace-t-elle réellement la planète ? Comment résoudre l’équation démographique Nord-Sud ? Où accueillir l’excédent de population ? Faut-il tout simplement arrêter de faire des enfants ?
Thomas Derichebourg : président de Derichebourg Environnement Corinne Maier, économiste, auteur de « No Kid, 40 raisons de ne pas avoir d’enfant » Gilles Pison : professeur au Muséum national d’histoire naturelle, chercheur associé à l’INED, auteur de l’« Atlas de la population mondiale » Catherine Wihtol de Wenden : directrice de recherche au CNRS (CERI Sciences Po), spécialiste des migrations internationales et militante du droit à l’immigration

- 18 h – 19 h : plénière : Notre Terre qui êtes soucieuse
Le capitalisme à l’épreuve du réchauffement climatique

Les effets du réchauffement de la planète sont dévastateurs et ne font qu’accentuer les inégalités entre le Nord et le Sud. Des voix de plus en plus nombreuses, notamment parmi les jeunes générations, s’élèvent pour inciter les États à s’attaquer aux problèmes, ou pour appeler à d’autres modes de production et de consommation. Les années à venir seront déterminantes, mais par où commencer ? Le capitalisme est-il responsable ? Peut-on s’en sortir sans mesures contraignantes ? La décroissance est-elle une option ? Que peuvent faire les entreprises ?

Intervention :
Almir Narayamoga Surui : chef indien d’Amazonie considéré comme l’un des plus grands activistes d’Amérique du Sud en faveur du climat
Suivi d’un débat avec :
Pierre-André de Chalendar : président-directeur général de la Compagnie de Saint-Gobain
Christian Gollier : économiste, cofondateur avec Jean Tirole de la Toulouse School of Economics, président de l’Association européenne des économistes de l’environnement
Brune Poirson : secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire

- 19 h – 19 h 30 : plénière : Quelle entreprise au XXIe siècle ?
Conversation entre :
Alexandre Bompard : président-directeur général du groupe Carrefour (en attente de confirmation)
Laurent Berger : secrétaire général de la CFDT

- 19 h 30 – 20 h 30 : plénière : Capitalisme et libertés
Quand la liberté politique n’est plus la condition de la liberté économique
Les faits montrent aujourd’hui que la liberté économique peut exister là où la liberté politique n’existe pas. Comment établir de nouvelles règles du jeu ? Comment réguler l’économie mondiale ? Vincenzo Boccia : président de la Confindustria, homologue italien du Medef Mathieu Bock-Côté : sociologue, essayiste et chroniqueur québécois

Monique Canto-Sperber : philosophe, auteure de « La Fin des libertés ou comment refonder le capitalisme »
David Goodhart : écrivain et journaliste britannique, auteur de « The Road to Somewhere »
Géraldine Schwarz : journaliste franco-allemande, auteure de « Les Amnésiques »

2ème demi journée – jeudi 29 août – matin : Inégalités : la riposte du capitalisme

- 9 h 30 – 10 h 30 : débat : Cuillère en argent vs valise en carton
Inégaux dès la naissance L’un des facteurs d’inégalité entre les êtres humains tient au milieu social dans lequel ils naissent. L’ascenseur social est en panne. Les héritiers sont souvent pointés du doigt. Comment rendre la détention de capital moins inégalitaire ? Comment rendre l’héritage actif ? Comment parvenir à l’égalité réelle des chances ?

Frédérique Vidal  : ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation
Djamel Agaoua : directeur général de Viber (groupe Rakuten)
Laurent Dassault : directeur général délégué du groupe industriel Marcel Dassault
Patrick Martin : président du groupe Martin Belaysoud Expansion, président délégué du MEDEF
Monique Pinçon-Charlot : sociologue, ancienne directrice de recherche au CNRS

- 9 h 30 – 10 h 30 : débat : Dommages de guerre
Victimes, violences, conflits… comment reconstruire, comment réparer ?
L’idéal de paix reste, hélas, un idéal. Les guerres, quelles que soient leur forme, demeurent le quotidien de millions d’êtres humains. Ce qui rend les enjeux de la reconstruction et de la réparation incontournables.

Marguerite Barankitse : militante humanitaire burundaise distinguée par de nombreux prix internationaux pour son engagement auprès des réfugiés et pour son action de lutte contre les discriminations ethniques Général
Thierry Burkhard : chef d’état-major de l’armée de Terre (en attente de confirmation)
François Grünewald  : directeur général et scientifique du groupe Urgence, réhabilitation, développement (URD) intervenant dans les zones sinistrées (en attente de confirmation)
Debbie Stothard : secrétaire générale de la Fédération internationale pour les droits humains (FIDH)
Général Xavier Bout de Marnhac : senior adviser chez Lysios, ancien gouverneur militaire de Lyon, ancien commandant de la KFOR, ancien directeur des opérations de la DGSE. Le général Bout de Marnhac a dirigé la mission européenne « Etat de droit » EULEX-Kosovo

- 9 h 30 – 10 h 30 : débat : Urgences !
Inégaux face à la santé Dans les pays développés, les inégalités face à la santé et aux risques sanitaires sont une réalité. Elles se manifestent selon l’endroit où on vit, selon les conditions de travail, selon les niveaux de ressources, d’éducation et d’information. Comment favoriser l’accès aux meilleurs soins pour tous et partout ? Comment répondre aux cris d’alarme des urgentistes ?

Didier Blanchet : économiste et statisticien, directeur des études et synthèses économiques à l’Insee, membre du comité scientifique de l’Institut de la longévité (en attente de confirmation)
Agnès Buzyn : ministre des Solidarités et de la Santé (en attente de confirmation)
Guillaume Leroy : président de Sanofi France
Anna Notarianni, présidente de Sodexo France
Patrick Pelloux : médecin urgentiste, président de l’Association des médecins urgentistes de France (AMUF)

- 9 h 30 – 10 h 30 : débat : Les anywhere et les somewhere ?
Inégaux selon l’endroit où l’on vit La France semble coupée en deux, et la crise des Gilets jaunes a mis en lumière les inégalités territoriales et le ras-le-bol de populations en mal d’équipement, de moyens de transport, de services. Comment garantir la cohésion des territoires et en améliorer l’attractivité ? Qui doit le faire ?

Jacqueline Gourault : ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales
Thierry Mallet  : président-directeur général de Transdev
Jacline Mouraud  : initiatrice du mouvement des Gilets jaunes
Renaud Muselier : président de la Région Sud – Provence-Alpes-Côte d’Azur
Robin Rivaton : essayiste, cofondateur et directeur général de Real Estech, association de 250 start-up dans le secteur de l’immobilier

- 10 h 45– 11 h 45 : plénière : Que mangerons-nous demain ?
Peut-on nourrir la planète sans faire souffrir ?
Pénurie annoncée de ressources naturelles, enjeu stratégique de l’eau, manque de terres agricoles, chaîne alimentaire en péril : le temps des changements en matière alimentaire est arrivé. Et voici que les droits des animaux et la lutte contre la souffrance animale s’affirment dans les pays développés. Peut-on se nourrir mieux, sans épuiser la planète et sans faire souffrir ?

Richard Girardot : président de l’Association nationale des industries alimentaires (ANIA)
Christiane Lambert : présidente de la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA)
Amélie Legrand : responsable des affaires agroalimentaires au Compassion in world farming (CIWF), ONG qui promeut les pratiques d’élevage respectueuses du bien-être animal
Serge Papin : ancien président de Système U, à l’origine du manifeste Osons Demain, pour la transition écologique des entreprises

-  11 h 50 – 13 h : plénière : Enfin le grand soir fiscal ?
Inégaux face à l’impôt La France est aujourd’hui championne toutes catégories en termes de pression fiscale. L’exaspération fiscale s’exprime de plus en plus. Qui osera tout remettre à plat ? La révolution fiscale est-elle enfin pour demain ?

Agnès Bénassy-Quéré : membre du Cercle des économistes, ancienne présidente-déléguée du Conseil d’analyse économique (CAE)
Gérald Darmanin : ministre de l’Action et des Comptes publics
Valérie Pécresse  : présidente de la Région Île-de-France
Patrick Pouyanné : président-directeur général du groupe Total
Agnès Verdier-Molinié : directrice de la Fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques (Fondation IFRAP)

3e demi-journée – jeudi 29 août – après-midi : Prises de conscience

- 14 h 15 – 14 h 35 : invitée internationale : S.A.R. la Grande-Duchesse de Luxembourg
La Grande-Duchesse Maria Teresa est née à La Havane. Sa famille, d’origine espagnole, a quitté Cuba lors de la révolution castriste. La Grande-Duchesse Maria Teresa met au coeur de son action la défense des droits des femmes et des jeunes filles et la lutte contre toute forme de violence à leur encontre. Un engagement personnel qu’elle a concrétisé en encourageant les femmes à participer activement à l’édification de sociétés plus justes, fondées sur le respect de la dignité humaine et les valeurs de solidarité. À ce titre, elle est nommée en 1997 ambassadrice de bonne volonté auprès de l’Unesco pour la lutte contre la pauvreté, l’éducation des jeunes filles et la promotion des microcrédits.

- 14 h 45 – 15 h 45 : débat : Le masculin, l’emportera-t-il toujours ?
Les femmes, clés de l’avenir Dans la plupart des pays, les femmes ne représentent encore qu’une faible part de ceux qui décident. Femen, #metoo, #jamaissanselles… partout elles s’organisent pour faire entendre leur voix afin que l’égalité des sexes soit enfin une réalité. Les politiques et les entreprises se saisissent à leur tour du problème, mais quelles sont les reconfigurations possibles pour parvenir à un meilleur équilibre ?

Sinéad Burke : écrivaine, avocate et activiste irlandaise qui interpelle le monde de la mode sur la question du handicap
Dominique Carlac’h : présidente de D&Consultants, vice-présidente et porte-parole du MEDEF
Élisabeth Levy : journaliste, fondatrice de Causeur
Élisabeth Moreno  : directrice générale d’HP Africa
Nicolas Sekkaki : président d’IBM France, signataire de l’appel #jamaissanselles

- 14 h 45 – 15 h 45 : débat : Que les gros salaires lèvent le doigt !
Artistes, sportifs, PDG… les mieux payés ne sont pas toujours ceux qu’on croit. Qui sont aujourd’hui les nantis ? Où vivent-ils ? Que font-ils de leur argent ou que devraient-ils en faire ? Pourquoi cette haine française des riches ? Comment en sortir ? Quelle place pour la philanthropie ?

Gabriel Attal : secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse
Xavier Fontanet  : professeur associé de stratégie à HEC, ancien président d’Essilor
Arielle Malard de Rothschild : directrice générale de Rothschild & Co – présidente d’honneur de Care France
Didier Quillot  : directeur général exécutif de la Ligue de football professionnel (LFP)

- 14 h 45 – 15 h 45 : spectacle Soljenitsyne
Pièce de théâtre autour du discours prononcé par Alexandre Soljenitsyne sur le déclin de l’Occident devant la promotion 1978 des étudiants d’Harvard :
Hervé Mariton : maire de Crest, ancien ministre

- 15 h 50 – 16 h 30 : grand témoin international
Dans un contexte géopolitique incertain, où va le monde ?
Échange avec les entrepreneurs du Comex 40 du MEDEF

- 16 h 30 – 17 h 30 – plénière : Le savoir : arme de destruction massive… des inégalités ?
L’éducation, rempart contre le chômage et les inégalités
Notre système éducatif est encore loin d’être égalitaire. Est-ce que la méritocratie fonctionne encore ? Comment moderniser les méthodes pour donner les mêmes chances à tous ?

François-Xavier Bellamy : professeur de philosophie, essayiste et député européen
Christophe Catoir  : président d’Adecco France
Stefania Giannini : sous-directrice générale pour l’éducation de l’Unesco, ancienne ministre italienne de l’Éducation
Thierry Lepaon : délégué interministériel à la langue française pour la cohésion sociale et président de l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme, ancien secrétaire général de la CGT
Frédérique Vidal : ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (en attente de confirmation)

- 16 h 30 – 17 h 30 - débat : Made in France vs Made in Monde !
Les bienfaits et les méfaits de la mondialisation et du libre-échange

Arnaud Montebourg : entrepreneur, ancien ministre
Pascal Lamy : président émérite de l’Institut Jacques Delors, ancien directeur général de l’Organisation mondiale du commerce (OMC)
Pascal Cagny : président de Business France

- 17 h 30 – 18 h 30 : plénière : Qui va réduire la fracture ?
Vers un capitalisme solidaire
Partout, les opinions publiques réclament une société moins inégalitaire et plus morale. De plus en plus de regards se tournent vers l’entreprise pour trouver des solutions. Que peut-elle vraiment faire, comment et avec qui ?

Xavier Bertrand : président de la Région Hauts-de-France
Alain Minc : économiste et essayiste
Virginie Raisson : géopolitologue spécialisée en prospective, auteure de « Le Dessous des cartes : atlas géopolitique »
Salwa Toko  : présidente du Conseil National du Numérique (en attente de confirmation)
Anna Notarianni : présidente de Sodexo France

- 18 h 30 – 20 h 15 : plénière de clôture
Débat : Les entreprises s’engagent-elles pour le climat ? (18 h 30–19 h 30) En décembre 2017, 91 entreprises françaises de toutes tailles et de tous secteurs s’étaient engagées en faveur du climat, en signant le French Business Climate Pledge. Elles seront à la REF pour dresser un premier bilan de leurs actions.

Bertrand Camus : directeur général de Suez Frédéric Oudéa : directeur général de la Société Générale
Isabelle Kocher : directrice générale d’Engie
Théo Miloche : porte-parole des étudiants du Manifeste pour un réveil écologique
Bertrand Piccard : psychiatre et aéronaute suisse (en attente de confirmation)
Les entreprises s’engagent pour un nouveau French Business Climate Pledge 2019

Inscriptions et renseignements sur le site dédié

deconnecte