L’entreprise

Identification

18 avril 2019

Envoi du Net : mondialeme
Envoi du Net : mondialement connecté et localement investi
Pierre BROUARD
Les Petites Affiches

L’entreprise de Saint-Laurent-du-Var propose aux e-commerçants des offres logistiques et transports à des tarifs "plancher" pour une livraison en France et à l’international.

"Envoi du Net" est née d’une idée de deux jeunes entrepreneurs azuréens en 2008.

"Parti travailler dans le marketing à Singapour après des études à l’IPAG de Nice, je suis revenu ici car je me suis rendu compte que la Côte d’Azur était la plus belle région du monde", raconte Christophe Core, créateur de plusieurs entreprises dans l’informatique. David Herzberg, e-commerçant, devenu depuis mon associé, essayait alors d’externaliser sa logistique, mais n’y arrivait pas car l’outil utilisé par les logisticiens de l’époque n’était pas adapté au e-commerce".
Il faut savoir que 40% des coûts d’une entreprise de vente en ligne proviennent des frais de livraison et que 80% des acheteurs renoncent à leur achat sur un site marchand lors du choix du mode de livraison.

JPEG - 218.7 ko
Christophe Core. (DR)

David Herzberg et Christophe Core décident de prendre un local dans la zone industrielle de Saint-Laurent-du-Var et de réinventer la logistique du e commerce. "Nous développons nos propres outils informatiques de gestion d’entrepôt (WMS) et gestion du transport (TMS) que nous testons avec nos premiers partenaires e-commerçants. Le système plaît, il assure plus de réactivité, plus de fiabilité et offre une transparence totale aux ecommerçants et à leurs clients sur l’ensemble de la supply chain. Nous commençons à déployer ce système et, en 2013, nous créons la société ‘‘Envoi du Net’’ avec la vocation d’organiser les transports et la logistique pour les e-commerçants".

Démarrage sur les chapeaux de roue

L’aventure démarre bien : "L’entreprise a été montée avec 10 000 euros. Après, c’est de l’huile de coude, des bonnes idées et des partenaires" note Christophe Core.

La start-up réalise un CA de 1 M€ les dix-huit premiers mois, puis de 3,5 M€ les douze mois suivants. "Nous contactons alors des partenaires (Transcan, Côte d’Azur Routage) qui nous fournissent du foncier, de la ressource humaine et un retour d’expérience. Nous, nous apportons les clients et la brique informatique WMS et TMS".
Le chiffre d’affaires consolidé grimpe à 15 M€ en 2018. "Aujourd’hui nous avons franchi une autre étape : nous avons monté un bureau d’étude pour mécaniser et robotiser nos entrepôts et ceux de nos partenaires. Nous conceptualisons les machines et assurons la production en Chine. Les tests et adaptations, l’intégration et la maintenance sont assurés depuis nos locaux de Saint-Laurent-du-Var" indique le directeur général.
En plus de la brique informatique et technique, économiquement, le client d’Envoi du Net va bénéficier de meilleurs tarifs : "Pour le transport, l’e-commerçant va vouloir travailler avec un maximum de transporteurs mais son volume de colis ne lui permet pas d’obtenir des tarifs compétitifs. Le volume de nos expéditions nous permet de négocier des remises plus importantes
".

Conséquence du succès, les locaux de Saint-Laurent-du-Var deviennent trop petits et il faut pousser les murs : "Nous avons aussi un entrepôt à Cavaillon et nous cherchons à nous agrandir très rapidement dans les Alpes-Maritimes. Nous étions quatre au départ, nous sommes maintenant trente-sept collaborateurs (développement informatique, dessin industriel, services clients, compta, commerciaux et opérationnels logistique)".

350 e-commerçants chaque jour

‘‘Envoi du Net’’ se tourne maintenant vers l’étranger : "Nous équipons un partenaire à Barcelone et un autre bientôt en Chine".
Aujourd’hui, plus de 350 e-commerçants travaillent avec ‘‘Envoi du Net’’ de manière quotidienne. "Un e-commerçant doit acheter des produits, en faire la promotion et les vendre, conclut Christophe Core. Nous, nous sommes là pour qu’il ne s’occupe que de ça. Nous gérons la logistique, le transport et les services associés (point SAV et comptabilité uniques pour l’ensemble des transporteurs)".

Photo de une : L’équipe dirigeante d’Envoi du Net. (dR)

deconnecte