L’entreprise

Identification

3 octobre 2019

S&L Prestige : (...)
profil
Marie LESIMPLE
Les Petites Affiches

Deux millions d’euros de chiffre d’affaires après sept ans seulement d’existence pour les deux artisans d’art de Vallauris, spécialiste de la ferronnerie haut de gamme.

S et L : les initiales de deux entrepreneurs, amis depuis le collège de Sophia Antipolis, qui se sont perdus de vue un temps puis retrouvés, chacun armé d’une solide formation en métallerie.
Nicolas Singery, diplômé de l’école Boulle, et Thomas Lesueur, compagnon du Devoir ont fondé en 2012 leur entreprise qui affiche cette année un chiffre d’affaires de 2 millions d’euros et emploie dix-neuf salariés. Nicolas avait étudié l’architecture intérieure à Angers et Thomas la métallerie fine à Grasse. Un parcours fulgurant pour ces deux maîtres-
artisans de la ferronnerie d’art haut de gamme !

JPEG - 108.8 ko
Nicolas Singery et Thomas Lesueur ont créé S&L en 2012. (DR M.L)

Des débuts modestes

S&L Prestige est désormais labellisée "Entreprise du Patrimoine Vivant", un titre qui leur tient particulièrement à cœur. Leur atelier n’a rien à voir avec une entreprise de ferronnerie classique fabriquant des portails : "nos interlocuteurs directs sont les architectes et les décorateurs qui répondent aux commandes d’une clientèle très riche en quête de matières nobles, de lignes courbes, de design novateur" expliquent-ils.
À l’origine de leur aventure professionnelle, la mise des deux amis fut modeste : toutes leurs économies ne dépassaient pas 500 euros chacun. C’était peu pour investir dans le capital de la SAS et s’offrir leur premier poste à souder... Mais le chiffre d’affaires a grimpé très vite en flèche : 200 000 euros dès la première année, 1,2 million la deuxième. "Depuis, on n’a fait que progresser" déclare Nicolas Singery.

Jusqu’à Londres et aux USA...

Il n’y a pas vraiment de secret pour expliquer cette réussite. L’entreprise a une sorte de "monopole" dans la région et la concurrence est étalée sur tout le territoire français. Une exigence, une situation au cœur de la Côte d’Azur qui leur assure des chantiers remarquables commandés par une clientèle haut de gamme : le château Miraval ; le "Dilbar", plus gros yacht privé au monde ; la villa Berluganne à Beaulieu... Les commandes vont du dressing à la cave à vin, en passant par le coffret à bijoux. Pour S&L Prestige, il n’y a pas de petits projets, que de grandes réalisations, et des pièces uniques pour une clientèle à la recherche du "mouton à cinq pattes" commente Nicolas. Un marché qui se développe, du Cap-Ferret jusqu’aux USA, à Londres, en Suisse, au Congo… À visiter leur site illustré de belles photos, on prend la mesure de l’extrême exigence de la clientèle.
"Dans une région où le moindre terrain vaut de l’or, nous avons été obligés de louer 1 000 mètres carrés d’atelier. Mais nous avons la chance d’avoir de grands espaces avec sept mètres de hauteur sous plafond". 300 mètres carrés de bureau avec salle de réunion et showroom de 50 mètres carrés, et un petit parking devant pour que les employés puissent se garer complètent les installations.

Un logiciel pour avion !

Dans les cartons, un projet d’agrandissement de 400 mètres carrés en début d’année prochaine : "nous investissons dans des machines numériques pour l’usinage en interne, et dans une machine pour travailler sur de grands formats pour laquelle nous allons former un opérateur supplémentaire. Le point fort est évidemment le bureau d’études. Nos dessinateurs ont suivi des formations liées à la mécanique industrielle. Nous les avons initiés à la métallerie". Ces employés travaillent sur des logiciels de conception assistés par ordinateur très particuliers. Comme SolidWorks, venant de chez Dassault Systèmes, petit cousin de "Catia" qui permet la conception... des avions ! Ils sont complétés par un logiciel de modélisation d’ouvrages en 3D, plus Autocad qui reste un des logiciels référencé dans le monde entier pour le dessin en 2D.

Il y a quinze compagnons à l’atelier, deux nouveaux apprentis tous les ans. L’arrivée d’un ingénieur complète l’équipe. Il est destiné à devenir le chargé d’affaires, non sans avoir d’abord à apprendre les spécificités du savoir-faire si particulier, de S&L Prestige.

JPEG - 77.7 ko
Une partie de l’équipe de l’Atelier S&L Prestige lors des portes ouvertes de son atelier à l’occasion de la 2eme édition des "Journées des savoir-faire d’Excellence" ! (DR S&L)
deconnecte