Droit

Identification

12 février 2019

Conseil de Prud'hommes
profil
Marie LESIMPLE
Les Petites Affiches

L’audience solennelle de rentrée a été marquée par le passage de présidence entre Jean-Michel Hervo (collège des salariés) à Alain de Lopez (collège employeurs).

Très précisément 1 457 affaires et 1 521 terminées : à lire ces seuls chiffres, on constate le nombre important des dossiers portés à la connaissance des Prud’hommes de Nice. Des dossiers souvent longs et complexes, qui justifient qu’un volume quasi équivalent (1 288) soit encore en stock.

Comme les années précédentes, c’est le commerce (589) qui a le plus sollicité la juridiction, devant les référés (319), les activités diverses (288), l’encadrement (247) et l’industrie (131).
En activités diverses, la justice du travail a clos davantage de dossiers qu’il n’en est entré en 2018, ce qui est satisfaisant, alors que les autres activités ont été à l’équilibre. Le volume global a été égal à celui de l’année dernière, de quoi occuper les 154 conseillers installés (sur un effectif théorique de 162) et les onze fonctionnaires du greffe.

La durée moyenne des affaires a été de 11,1 mois, en léger progrès, avec des disparités : jusqu’à 21,7 mois pour l’agriculture qui ne concerne il est vrai que très peu de dossiers (2 en 2017 et 3 en 2018).
Le président de Lopez pourra compter sur la vice-présidente Mme Marinette Rigotti ; et les présidents des sections commerce (Mme Duprez et M. Rosolin) ; activités diverses (MM. Ferralis et Hervo) ; industrie (MM. Pitocchi et Buenocore) ; encadrement (M. Kerloch et Mme Roulle) ; agriculture (Mme Payssannante et M. Veyssi).

Photo de Une : L’audience de rentrée des Prud’hommes niçois a permis de constater l’activité importante de la juridiction. (DR M.L)

deconnecte