Economie

Identification

23 mai 2019

Des jours de tournage,
profil
Proposé par Valérie Noriega
Les Petites Affiches

Dans la continuité d’une conjoncture nationale favorable à la relocalisation des tournages en France (le taux de délocalisation des semaines de tournages est mesuré par la FICAM à 20 % en 2018, soit le plus bas niveau de la décennie), le bilan 2018 de la Commission du Film Alpes-Maritimes Côte d’Azur fait apparaître une progression significative du nombre de jours de tournage des productions audiovisuelles et cinématographiques sur le département des Alpes-Maritimes.
Les longs métrages et les nuitées dans les structures d’hébergement maintiennent leur niveau de 2017, quant aux séries TV, l’embauche de techniciens, figurants, artistes locaux et les retombées économiques, elles sont en augmentation.

Bilan et retombées économiques 2018

> 405 projets
> 1 641 jours de tournage
> 22 650 nuitées
> 58 675 000 € de retombées économiques locales
> 134 952 500 € de retombées économiques indirectes (coefficient multiplicateur 2.3)

En détails :
15 longs métrages (162 jours de tournage)
6 séries TV (230 jours de tournage)
85 émission de TV (205 jours de tournage)
79 shooting (161 jours de tournage)
53 publicités (142 jours de tournage)
70 courts-métrages (259 jours de tournage)
39 clips (93 jours de tournage)
29 documentaires (69 jours de tournage)
26 films institutionnels (65 jours de tournage)
3 webséries (20 jours de tournage)
- 15 LONGS METRAGES en 2018

🎥 2018, une année riche en longs métrages

PNG - 234.9 ko
Affiche |Copyright Sensito Films

La volonté de maintenir les tournages plus longtemps sur le territoire s’est concrétisée avec l’augmentation de 7% des jours de tournage en Alpes-Maritimes et un intérêt confirmé des productions de fictions étrangères pour la Côte d’Azur.

Alors que la Côte d’Azur avait accueilli 4 productions de longs métrages étrangers en 2017 (Pitch perfect 3, Johnny English 3, Caccia del tesoro, Lettre au Greco), 6 productions étrangères ont choisi notre territoire en 2018 (Greed, 303 squadron, The dog of Chrismas, Scent of my daughter, Billion, The climb en sélection à Un certain regard).

9 longs métrages français :
> 10 143 000 € de retombées économiques locales
> 142 jours de tournage

- All inclusive de Fabio Antoniente – tourné au Pont de la mariée (Guillaumes)
- Just a gigolo de Olivier Baroux – tourné à Cannes, Mougins et Nice
- Nicky Larson et le parfum de Cupidon de Philippe Lacheau – tourné à Monaco et Nice
- Une fille facile de Rebecca Zlotowski – tourné à Cannes
- C’est la vie de Julien Rambaldi – tourné à Nice
- Les drapeaux de papier de Nathan Ambrosioni – tourné à Peymeinade, Antibes, Nice, Castagniers – Aidé par le Conseil Départemental des Alpes-Maritimes et la Région Sud
- Terminal Sud de Rabah Ameur-Zaimeche – tourné à Grasse
- L’envol du Maissaia de Nabil Bourraghda – tourné à Nice
- 7 anges de Erick Ifergan – tourné à Grasse

6 longs métrages étrangers :
> 409 000 € de retombées économiques locales
> 20 jours de tournage
- Greed de Mickael Winterbottom (USA / GB) – tourné à Monaco
- 303 squadron de Denis Delic (POL) – tourné à Cannes
- The dog of Christmas de Bret Roberts (UK) – tourné à Menton
- Scent of my daugther de Olgun Ozdemir (TUR / USA) – tourné à Nice
- Billion de Roman Prygunov (RUS) – tourné à Nice
- The climb de Michael Angelo Covino (USA) => en sélection officielle à Un certain regard – tourné au Col de Vence

PNG - 515.6 ko
Riviera : une des séries tournée sur la Côte d’Azur - Julia Stiles |Copyright Des Willie/Sky UK

6 SERIES en 2018

La série, une aubaine pour notre territoire

6 séries :
> 24 950 000 € de retombées économiques locales
> 317 jours de tournage
- Riviera– Saison 2 (UK)
- Cannes Diaries (UK)
- Section de recherches– Saison 13 (FR/TF1)
- Crimes parfaits (FR/France 3) – Aidé par le Conseil Départemental des Alpes-Maritimes
- Les ombres rouges (FR/C8)
- Vernon Subutex (FR/Canal +) => en ouverture de Canneseries – Saison 2

Globalement pour la fiction (longs métrages et séries TV français et étrangers), le nombre de jours de tournage est passé de 421 en 2017 à 479 à 2018, soit une augmentation de 14%.

Dans ce contexte, selon les directives données par David Lisnard, Maire de Cannes, Président de la Commission du Film Alpes-Maritimes Côte d’Azur, pour 2018 la Côte d’Azur a multiplié les actions pour attirer les équipes de tournage plus longtemps sur notre territoire et expose un bilan très positif pour la filière audiovisuelle et cinématographique. « Notre volonté est de poursuivre les efforts sur l’accueil des productions de longs métrages et séries TV, qui localement, ont de fortes retombées en termes d’emplois, d’image et d’économie. Pour cela, nous proposons des décors variés aux réalisateurs, producteurs, directeurs de productions et régisseurs, renforcés par les ressources techniques et humaines du département : plus de 60 prestataires de services, 30 sociétés de production et 580 techniciens locaux qualifiés. Après les séries Section de recherches, Riviera, Cannes accueillera en 2020, la série international Cannes Confidential développée par la société de production suédoise DramaCorp filiale du groupe allemand Beta Films », précise-t-il.

La production audiovisuelle et cinématographique de fiction française représente 14 993 000 € de retombées économiques directes pour 311 jours de tournage.

La production audiovisuelle et cinématographique de fiction étrangère représente 20 509 000 € de retombées économiques directes pour 168 jours de tournage.

Au vu de ces chiffres, nous pouvons constater que les dépenses des productions étrangères sont plus importantes que les productions françaises.

🎥 2018, une année record du nombre de jours de tournage sur le territoire

1 641, c’est le nombre de jours de tournage réalisés en 2018 sur le territoire pour 58 675 000 € de retombées économiques locales.

Pour rappel, le Département des Alpes-Maritimes comptait 1 533 jours de tournage pour 51 019 201‍ € de retombées économiques locales en 2017.

Aussi, avec des retombées économiques plus grandes, des jours de tournage en hausse (7% d’augmentation), le bilan est très positif sur l’attrait de la Côte d’Azur. Les productions ont prolongé leur tournage sur la Côte d’Azur, l’objectif est atteint.

Les efforts de la Commission du Film et les raisons de l’attrait de la Côte d’Azur :
- la politique d’accueil des tournages des villes qui facilite la mise en place et la réalisation des projets,
- la structuration des bureaux d’accueil des tournages dans les villes du département, membres de la Commission du Film,
- la qualité des ressources humaines locales. La Commission du Film Alpes-Maritimes Côte d’Azur référence 580 techniciens dans les Alpes-Maritimes (adresse fiscale et secondaire),
- les déplacements sur les festivals, salons et marchés professionnels : Paris Location Expo, le salon des lieux de tournage, Le Festival International du Court Métrage de Clermont-Ferrand, La Berlinale, Canneseries, Marché du Film de Cannes, La Rochelle, Les Héros de la Télé de Beausoleil, Focus London.
- le crédit d’impôt international :
Depuis le 1er janvier 2016 :
le plancher des dépenses éligibles est abaissé à 250 000 € ou 50% du budget global de l’œuvre si celui-ci est inférieur à 500 000 €.
le plafond de crédit d’impôt passe de 20 à 30 millions d’euros et le taux de crédit d’impôt passe de 20% à 30% * .
*Plus d’infos : site du CNC http://www.cnc.fr/web/fr/c2i

Focus sur l’emploi, une relocalisation des techniciens

Au 1er janvier 2018, la base TAF (techniciens, artistes, figurants) enregistrait 482 CV de techniciens.
Aujourd’hui, ce chiffre atteint les 580.
Aussi, le cercle vertueux de l’augmentation du nombre de productions, qui incitent les techniciens à s’installer sur le territoire ou à venir y travailler est avéré. Le Département des Alpes-Maritimes est donc un territoire où les ressources humaines sont une vraie valeur ajoutée, qualitativement et quantitativement.

Le partenariat avec l’Agence de Pôle Emploi Nice Centre

A la suite de la signature d’une convention de partenariat fin 2017, le plan d’action de l’Agence de Pôle Emploi Nice Centre avec la collaboration de la Commission du Film s’est concrétisé.
Durant le premier semestre 2018, et sur invitation de Pôle Emploi, les deux structures informent les intermittents du spectacle sur leurs missions en faveur de l’emploi local.
63 techniciens ont assisté aux réunions d’information et d’échanges dont les retours sont très positifs.

🎥 Le cluster « Culture et tourisme » et la Route du Cinéma

Conscient de l’impact des prises de vues tournées dans le Département sur l’activité touristique, le CRT Côte d’Azur, présidé par David Lisnard, partenaire de la Commission du Film, a lancé le 10 décembre dernier à l’occasion des 4ème Rencontres Départementales du Tourisme, le cluster « Culture et tourisme ».

Dans ce cadre, la Chambre de Commerce et d’Industrie Nice Côte d’Azur au travers de ses filières Tourisme et Image 06, et la Commission du Film travaillent à l’élaboration d’une Route du Cinéma, qui permettra la constitution d’une offre touristique autour des décors de cinéma. A ce stade, la Commission du Film répertorie les lieux de tournages des films emblématiques qui ont été tournés sur le Département des Alpes-Maritimes.

La Route du Cinéma est une offre touristique qui permet aux locaux, voyageurs nationaux et internationaux de visiter les décors de films et séries emblématiques qui ont été tournés sur la Côte d’Azur. « La Côte d’Azur doit réinventer l’expérience culturelle de ses visiteurs » explique Jean-Pierre Savarino, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie Nice Côte d’Azur.

Constats :
L’activité et les emplois dans le tourisme dépassent le cap des 2 millions de visiteurs à motivation culturelle (source CRT Côte d’Azur)
Le Cinéma fait partie intégrante du volet de la culture en tant que 7ème art
De nombreux réalisateurs ont choisi la Côte d’Azur pour décors de leurs œuvres audiovisuelles ou cinématographiques en raison de sa multitude de décors, sa luminosité, ses 300 jours de soleil par an, son écosystème
La diffusion des images tournées sur la Côte d’Azur par des productions françaises ou étrangères contribue au rayonnement touristique du territoire. En effet, le cinéma et les programmes audiovisuels jouent un rôle incitatif certain dans le choix par les voyageurs de leur destination touristique (source Film France)

En conséquence, la Route du Cinéma sera un vecteur supplémentaire d’attractivité du territoire en matière de tourisme.

Contexte de la naissance de la Route du Cinéma :
La création du Cluster « Tourisme et Culture » par le CRT Côte d’Azur
1ère réunion d’information générale le 12 novembre 2018 – organisée par le CRT
Lancement officiel le 10 décembre 2018 – organisée par le CRT Côte d’Azur en partenariat avec la CCI Nice Côte d’Azur

Champs d’intervention des équipes opérationnelles :
- Pilote de l’opération : CCI Nice Côte d’Azur
- Contenu des films tournés sur la Côte d’Azur : La Commission du Film Alpes-Maritimes Côte d’Azur
- Relai d’information et animation du Cluster « Tourisme Culture » : CRT Côte d’Azur
- Projet aidé par le Skema Business School

Objectifs :
Promouvoir les paysages et le patrimoine azuréen
Mettre en avant le capital cinématographique de la Côte d’Azur
Créer une dynamique entre tous les acteurs touristiques de la Côte d’Azur

Les grandes étapes du projet :
Répertorier les films et lieux de tournage et les catégoriser par genre – en cours de réalisation
Comédies, Drames, Séries, Les Anglais et les Américains aiment la Côte d’Azur, Action, Woody Allen aime la Côte d’Azur, Sur les pas de James Bond, Sur les pas de Grâce Kelly 
Définir les cibles
Définir les contours du produit
Trouver des partenaires
Lancement de la promotion

La Commission du Film Alpes-Maritimes Côte d’Azur

Association de loi 1901, sous la Présidence de David Lisnard, Maire de Cannes, la Vice-Présidence de Jean-Pierre Savarino, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie Nice Côte d’Azur et Thérèse Dartois, Trésorière, et Adjointe au Maire de Villeneuve-Loubet, la Commission du Film Alpes-Maritimes Côte d’Azur compte 20 membres actifs dans l’accueil des tournages avec un bureau d’accueil dédié : la CCI Nice Côte d’Azur, le Conseil Départemental des Alpes-Maritimes, la Communauté d’Agglomération de la Riviera Française, la Communauté de communes Alpes d’Azur, et les villes de Antibes, Beausoleil, Cagnes-sur-Mer, Cannes, la Colle-sur-Loup, Grasse, Menton, Mandelieu-La Napoule, Mougins, Rimplas, Roquebrune Cap-Martin, Saint-Martin Vésubie, Théoule-sur-Mer, Vence, Villefranche-sur-Mer et Villeneuve-Loubet.

*La commune de Mandelieu-La Napoule a fait son entrée en tant que membre de la Commission du Film en 2018

En 2019, à la demande du Conseil Départemental des Alpes-Maritimes au titre de la solidarité territoriale, et à la suite du vote à l’unanimité des membres de l’association, les communes rurales pourront adhérer à la Commission du Film à un tarif préférentiel.

Ses missions :

La Commission du Film Alpes-Maritimes Côte d’Azur dont les compétences géographiques s’étendent à l’ensemble du département, est un véritable partenaire de tous les projets cinématographiques, audiovisuels et publicitaires.
Fédératrice de l’écosystème dans le secteur audiovisuel et cinématographique, elle assure gratuitement dans le cadre de ses actions, les missions suivantes auprès des sociétés de production et techniciens :
- Aide au développement et à la production des projets audiovisuels et cinématographiques dans le département
- Promotion des décors du département
- Mise à disposition auprès des sociétés de productions de CV de techniciens et de prestataires de services spécialisés dans l’audiovisuel et le cinéma, localisés dans le Département des Alpes-Maritimes
- Information et assistance aux professionnels de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel dans toutes les phases de développement des projets (crédit d’impôt international, national, cinéma et audiovisuel demande d’aide auprès du département des Alpes-Maritimes et de la Région Sud*)
- Evaluation des retombées économiques sur le territoire
- Accompagnement dans la structure de la filière Image 06 dans le département avec la CCI Nice Côte d’Azur

*Fonds d’aide à la création et à la production de la Région PACA : 6 620 000 € / an
*Fonds d’aide à la production du Conseil Départemental des Alpes-Maritimes : 300 000 € / an

Photo de Une (DR CCI : David Lisnard, Jean-Pierre Savarino et Stéphanie Gac lors de la conférence de presse ce 21 mai)

deconnecte