Economie

Identification

5 août 2019

Economie Infos régionales

La gazette hebdomadaire

La gazette hebdomadaire
La gazette hebdomadaire
Jean-Michel Chevalier
Les Petites Affiches

Chaque début de semaine retrouvez la gazette du directeur de rédaction Jean-Michel Chevalier !

La phrase

"Au moment où vous sollicitiez l’investiture LR,
vous discutiez avec En marche ! pour obtenir également
l’investiture de ce mouvement.
"

Éric Ciotti, dans une lettre adressée à Christian Estrosi, au sujet des futures élections municipales de Nice.

Nos échos

Le sac d’une Avocate fouillé par des policiers
France Bleu a révélé qu’une enquête a été ouverte par le parquet de Lyon après que le sac d’une Avocate ait été fouillé par des policiers tandis qu’elle se trouvait avec sa cliente dans une salle de rétention. Les faits se sont produits fin juillet. Colère du Bâtonnier de la cité des Gaules, qui a écrit au procureur : "cette infraction porte atteinte à l’exercice des droits de la défense et au respect professionnel de l’Avocat, indépendamment du caractère humiliant de cette situation" rapportent nos confrères de la radio.
Un policier - ou quiconque - ne peut pénétrer dans une salle d’entretien en raison de sa confidentialité et du secret professionnel de l’Avocat. Le Bâtonnier va alerter le préfet du Rhône sur ce qu’il considère comme "inacceptable".

Le jugement est en... vacances judiciaires
L’état répète mener une lutte sans merci contre les trafics de drogue. Mais ce n’est pas toujours si simple... À la suite d’une enquête de gendarmerie (35 kilos de cannabis saisis dans un petit village du Cantal), quatre hommes devaient être jugés le 11 juillet dernier par le TGI d’Aurillac. Patatras : des magistrats ne pouvaient pas siéger étant déjà intervenus au cours de la procédure, d’autres absents. Le procès a été renvoyé en septembre, après les vacances judiciaires. Deux des prévenus, ne présentant pas de garanties de représentation suffisantes, vont passer l’été à l’ombre, l’un des deux à la Maison d’Arrêt de Draguignan.

Orange piège le consommateur... pour la bonne cause
Par voie d’affichage dans de grandes villes, Orange a proposé un forfait 6G à zéro euro. Une bonne affaire, peut-être... En fait, le fournisseur veut sensibiliser le public au "phishing", technique permettant aux escrocs de récupérer vos coordonnées pour ensuite pomper vos comptes bancaires. Orange alertera les personnes qui auront répondu à cette annonce "bidon".
Voyages en avion : jamais sans mes bagages...
On ne vous le souhaite évidemment pas, mais à l’occasion d’un voyage aérien, vos bagages peuvent être perdus ou endommagés. Vous avez droit à des indemnités, qui peuvent varier selon les conditions.
Pour plus de détails, consultez le site mis en ligne pour les particuliers par Bercy sur : www.economie.gouv.fr.

Impôts : finalement, ce n’est PAS si mal...
Selon les calculs des Finances Publiques, Bercy devrait bénéficier d’un milliard d’euros de recettes supplémentaires d’ici fin 2019 grâce au prélèvement à la source (PAS). Parce que le taux de recouvrement a augmenté, passant de 97 à 98,5%. Ce petit milliard, le gouvernement en aura bien besoin pour financer les "promesses" Macron à la suite du mouvement des gilets jaunes...
Impôts (bis) : réduction et crédits
Jetez donc un œil attentif à votre compte bancaire : les restitutions des réductions et crédits d’impôt ont débuté le 24 juillet. Une bonne nouvelle avant de partir en vacances. Notez qu’avec le PAS, ils continuent à être pris en compte dans le calcul de l’impôt sur le revenu mais doivent être renseignés dans une déclaration spéciale.

Cédric Roussel (LREM), député "sportif"
Cédric Roussel (LREM) vient de déposer une proposition de loi "Sport" avec une soixantaine d’autres députés visant "à faire de la France une vraie nation sportive". Pour l’élu azuréen, "ce texte est une première étape en vue des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 à Paris. Il devra s’accompagner de
mesures financières et sociales dans le cadre du Projet de Loi Finances et du Projet de Loi Financement de la Sécurité Sociale pour 2020".

Quand l’histoire repasse les plats...
Tout vient à temps pour qui sait attendre... longtemps. Les vieux jours de Karl Münter, 96 ans, viennent d’être troublés par la justice allemande, à la suite de ses déclarations lors d’une interview à la chaîne publique ARD diffusée en novembre 2018. Le vieil homme avait estimé à cette occasion que le chiffre de six millions de Juifs assassinés par les nazis était "exagéré".
Karl Münter est effectivement un spécialiste. Ancien SS, il a été impliqué dans le massacre d’Ascq en 1944 (86 civils de cette ville d’alors 3 500 habitants furent fusillés en répression de l’attaque d’un convoi militaire). Il a été condamné à mort par contumace par un tribunal militaire en France en 1949, et a ensuite mené la vie tranquille de postier jusqu’à sa retraite.
Au motif que l’on ne peut être condamné deux fois pour les mêmes faits, la justice allemande ne l’avait pas inquiété, jusqu’à ces récentes déclarations nauséabondes dans lesquelles il affirmait ne rien regretter et que les fusillés d’Ascq étaient responsables de leur mort.
Sa conscience n’a apparemment pas été trop perturbée par les événements auxquels il a participé. Ce sympathique personnage a été mis en accusation pour "incitation à la haine raciale et atteinte à la mémoire des morts".

Affaire Legay : le feuilleton continue

Le principe - absolu - de séparation des pouvoirs a t-il été malmené dans l’affaire Legay, cette militante d’Attac gravement blessée dans une charge de police sur la place Garibaldi ? Ce qui est devenu un feuilleton judiciaire concerne également le procureur de la République de Nice, qui a eu une communication maladroite, en affirmant le jour de la manifestation que la vieille dame n’avait pas été "en contact avec les forces de l’ordre". Mais en regardant de plus près les images de télévision...
Le fait que l’enquête ait été confiée à une proche du commissaire de police ayant donné l’ordre de charger en a rajouté au malaise. Le journal Le Monde affirmait la semaine dernière que la communication du procureur sur cet événement avait pour but de ne pas gêner ou contredire le président de la République, ce dernier ayant répété sur la base des rapports reçus qu’il n’y avait pas eu de contact entre la manifestante et la police.
Jean-Michel Prêtre a été entendu par le directeur des services judiciaires. Aujourd’hui, la Chancellerie estime qu’il n’y a pas lieu d’engager de "poursuites disciplinaires".

Les chiffres

- 160 marchés publics et 10 000 commandes pour la Métropole Nice Côte d’Azur sur la période 2018 - 2020.
- 59% des entreprises travaillant pour la Métropole sont des Alpes-Maritimes.
- 42 700 spectateurs au Nice Jazz Festival et +20% de recettes à la billetterie.
- - 2% le nombre des nuitées hôtelières cet hiver.
(Source CRT Côte d’Azur)

deconnecte