Economie

Identification

19 août 2016

The Frogs'House à saint
profil
EDITEUR
Les Petites Affiches

Corinne Benoît dirige un ‘‘bed and breakfast’’ tandis que Benoît Couvreur
propose aux touristes des balades guidées dans la région

Au cœur du pittoresque village de Saint-Jeannet, The Frogs’ House accueille de nombreux touristes pour une nuit, une semaine ou plus.
« Frogs » est le surnom que donnent les Anglais aux Français parce que ces derniers mangent des cuisses de grenouilles. Benoît Couvreur et Corinne Benoît, qui se sont associés en 2006, ont eu l’idée d’ouvrir ce « bed and breakfast » qui propose aussi des activités à la semaine.Au pied du fameux baou de Saint-Jeannet, de nombreux chemins attendent le randonneur avide de balades sportives et de vue panoramiques.
Le sportif Benoît a décroché un diplôme d’ingénieur en traitement des eaux à HEC puis s’est orienté vers le marketing. Corinne a suivi des études d’anglais. « Pendant quinze mois, nous avons voyagé à travers le monde, nous avons eu envie de travailler en partageant avec des étrangers la culture française ».
Alors, le couple a acheté un hôtel à Saint-Jeannet, « L’Indiscible ». « Nous avons créé une SARL et en avons fait un bed and breakfast avec location de chambres à la nuit, plus petit-déjeuner tout en bio et en local ».
Mais la grosse activité de Corinne et Benoît est l’organisation d’activités à la semaine :
Programme hebdomadaire
« Nous proposons un programme qui commence le lundi par une randonnée jusqu’au sommet du baou ou, quand il fait chaud, dans le vallon de la Cagnes », commente Corinne. Le mardi, nous partons vers Antibes, avec la visite de la vieille-ville, du musée Picasso, puis nous allons à la découverte de la chapelle Matisse de Vence et des artistes de Saint-Paul. Le mercredi est consacré à un village perché, Tourrettes-sur-Loup, avec la visite de petits producteurs et, au retour, une dégustation des vins de Saint-Jeannet. Le jeudi, les touristes découvrent Nice et sa vieille ville, puis, au choix Monaco ou Villefranche-sur-Mer. Le vendredi est consacré à des cours de cuisine française à l’hôtel donnés par moi-même. Enfin, le samedi et le dimanche sont à la carte ».
The Frogs’House organise aussi des séminaires pour des groupes ou des entreprises. Des stages de yoga peuvent y avoir lieu, une discipline dont Benoît est instructeur.
« Nous sommes ouverts de mars à novembre. L’hiver, nous louons nos chambres en gîtes », conclut Corinne qui sait que la situation géographique de l’hôtel, dans ce village pittoresque au pied du baou lui permet d’avoir une clientèle tout au long de l’année.

7 chambres, de 95 à 109 euros la nuit. Une suite à 161 euros.
50% de clientèle étrangère, surtout britannique, américaine et nordique.
89 euros par jour et par personne pour les activités

deconnecte