Finance

Identification

18 décembre 2018

Cannes : Rapport d'orienta
profil
Proposé par Valérie Noriega
Les Petites Affiches

Ce lundi 17 décembre 2018, David Lisnard, maire de Cannes, a présenté le rapport d’orientations budgétaires de la Mairie de Cannes au conseil municipal, en amont du vote du budget 2019 prévu en début d’année prochaine. Par les résultats comptables de l’exercice budgétaire écoulé, les finances cannoises témoignent d’une gestion rigoureuse des deniers publics, dans le respect des engagements du projet de mandat du maire, qui se traduit, notamment, par une baisse des dépenses et un fort désendettement tout en investissant et en protégeant le contribuable.

Au terme de l’exercice 2018, la stratégie financière de la Mairie de Cannes, mise en place par David Lisnard, affiche une véritable performance de gestion avec un excédent budgétaire de 47,319 millions d’euros et une baisse record de la dette de 50,25 millions d’euros en cinq ans, sans augmenter les taux d’impôts communaux et en diminuant les dépenses (malgré les conséquences financières des intempéries du 3 octobre 2015, les dépenses liées à la protection contre le risque terroriste et le contexte de sur-prélèvements de l’Etat).

Cette démarche volontariste d’optimisation de la gestion financière a d’ailleurs fait l’objet d’un satisfecit remis par la Chambre Régionale des Comptes dans son rapport de janvier 2018, validant ainsi la méthode mise en œuvre à Cannes. Parmi d’autres appréciations positives, la chambre indiquait, par exemple, que « la situation financière de la ville de Cannes est satisfaisante. La commune dégage une épargne brute importante, qui lui permet de financer le remboursement de sa dette et une partie de ses investissements. »


Compte tenu des dispositions de la loi de finances pour 2019 et perspectives de croissance nationale, les recettes de fonctionnement de la Mairie devraient progresser de +3,74% par rapport au budget primitif 2018, à périmètre constant et ce, sans augmentation des taux d’impôts de la commune. Parallèlement, la stricte maitrise des coûts de fonctionnement de la Mairie conduira, pour la 6e année consécutive, à une baisse des dépenses de -1,56% par rapport au budget primitif 2018.

En matière d’équipements, les investissements s’élèveront à 74 millions d’euros. Ils permettront de poursuivre la mise en valeur de la ville, développer son attractivité et améliorer la qualité de vie des Cannois.
Outre la poursuite des opérations en cours, la livraison de l’Université du campus sur le site de Bastide Rouge, l’aménagement du boulevard Gazagnaire, l’embellissement des perpendiculaires de la rue Hoche, la construction d’une salle polyvalente au stade des Hesperides et la concrétisation du nouveau programme de rénovation urbaine « Nouvelle Frayère » figurent parmi les travaux structurants qui seront lancés en 2019 par la municipalité.


Cannes : une rigueur bénéfique (baisse de – 1,56% des dépenses, et progression de +65,59% de la capacité d’autofinancement) qui permettra de diminuer encore la dette de -4,76 M€ tout en investissant à un niveau élevé (74 M€)


De nouvelles économies seront réalisées sur les dépenses de fonctionnement et de gestion courante (réduction des effectifs - déjà cent quarante agents permanents en moins depuis 2014 -, mutualisation de certaines commandes publiques, diminution des intérêts d’emprunt, renégociation des contrats d’assurance, économies sur les fluides, etc.) pour atteindre 25 millions d’euros d’économies pérennes d’ici 2020.

En 2019, la dette, de son côté, diminuera encore de 4,76 millions d’euros, soit une baisse cumulée de 55,01 millions d’euros en six exercices.
La Ville améliore ainsi la trajectoire vertueuse saluée par la Chambre Régionales des Comptes qui indiquait que l’objectif ambitieux de réduire la dette à moins de 200 millions d’euros en 2020 était «  atteignable, sous réserve que la commune poursuive la politique de réduction de ses dépenses de fonctionnement et de maitrise de sa masse salariale dans laquelle elle est déjà engagée.  » Or, la Mairie de Cannes fait mieux, puisque cet objectif sera atteint dès l’année prochaine.

Par ces nouvelles orientations budgétaires pour l’exercice à venir, le maire de Cannes, David Lisnard, entend maintenir le cap d’économies stratégiques tout en poursuivant le développement d’infrastructures nécessaires à la qualité de vie des habitants et visiteurs, à l’embellissement de ses quartiers et à la défense des commerces de proximité, à la protection sociale, à l’attractivité économique, industrielle et touristique du territoire cannois.

Une stratégie qui permet de construire l’avenir tout en protégeant les contribuables et les générations futures. Une action qui redonne de la crédibilité à la parole publique par des engagements tenus et la démonstration qu’il est possible de sortir de la facilité de la dépense publique, du recours à la pression fiscale et à l’endettement, grâce à une orthodoxie financière responsable, performante, et positivement économe.

2018 : de très bons résultats financiers

- Un contexte budgétaire difficile avec des surprélèvements de l’Etat
Malgré les annonces de gel des dotations et des ponctions au titre de la péréquation, les décisions de l’Etat continuent de peser sur les finances de la Commune. Ainsi, elles ont été une nouvelle fois lourdement impactées par les prélèvements croissants, la baisse des dotations et les transferts de charges non compensées de l’Etat. En 2018, les mesures étatiques ont coûté à la Ville 21,1 millions d’euros, soit un total cumulé de 93,6 millions d’euros depuis 2014.

- 0 augmentation des taux d’impôt communaux et maintien des abattements
Avec la non augmentation des taux communaux d’impôt, le maintien des abattements ont été salués par la Chambre Régionale des Comptes dont le rapport indiquait « qu’à la différence d’autres communes de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, la Mairie de Cannes n’a pas réduit ces abattements pour compenser la diminution des dotations de l’Etat ».

- Une gestion rigoureuse
La lutte contre les gaspillages et la maîtrise des dépenses courantes sont, également, des engagements clés du projet de mandat de David Lisnard.

- Economie de fonctionnement, lutte contre le gaspillage
Praticien de la gestion privée ou publique, David Lisnard a engagé dès son élection en 2014 des mesures qui ont permis de réaliser d’importantes économies de fonctionnement. Ainsi, grâce à une gestion rigoureuse, Cannes concrétise en 2018, pour la cinquième année consécutive, une baisse des dépenses de fonctionnement de 0,21% par rapport à 2017.

- Augmentation des recettes de +0,42%
L’optimisation des recettes a permis, en 2018, de compenser les ponctions de l’Etat. Cannes enregistre une progression de ses recettes de 0,42% par rapport à 2017, tirant ainsi le bénéfice de son attractivité et de sa bonne gestion.

- Excédent budgétaire de 47,319 millions d’euros
Les comptes publics de la Ville de Cannes connaissent un excédent budgétaire de 47,319 millions d’euros, grâce à la rigueur appliquée depuis 2014.

- La qualité comptable des budgets de la Mairie de Cannes reconnue
Pour la troisième année consécutive, la Mairie de Cannes se voit attribuée une excellente note de 17,3 pour la qualité de sa comptabilité, par la Direction Départementales des Finances Publiques. Une note bien supérieure à la moyenne nationale.

- Une dette communale en très forte baisse
La Commune enregistre une véritable prouesse avec un recul de la dette en cinq ans de 50,25 millions d’euros, dans le contexte financier difficile que connaissent les collectivités en général et Cannes tout particulièrement.

- Poursuite des investissements et projets
Il s’agit d’une performance remarquable de la Mairie de Cannes compte tenu des contraintes qui ont, une nouvelle fois, pesé sur ses finances en 2018. En aucun cas, l’équipe municipale ne perd ses objectifs de vue et maintient, avec volontarisme, la mise en œuvre du projet de mandat.

Depuis 2014, 247,4 millions d’euros ont été investis sur le territoire communal afin de réaliser des équipements destinés à rendre Cannes plus agréable à vivre au quotidien, plus dynamique et plus attractive.

Parmi les nombreux projets déjà réalisés en 2018 ou en cours et conformément aux calendriers annoncés, citons notamment les deux premières phases de BoccaCabana, la construction du groupe scolaire Jacqueline de Romilly, l’aménagement des plages de la Croisette, et l’embellissement du centre de la Bocca.

Tous les visuels DR Mairie de Cannes Conseil Municipal du 17 décembre 2018

deconnecte