Finance

Identification

11 mai 2018

Experts-comptables, (...)
Experts-comptables, le rétropédalage de Darmanin
Jean-Michel Chevalier
Les Petites Affiches

"Je serai attentif à ce que les experts-comptables n’appliquent pas de surcoût sur le prélèvement à la source". C’est la petite phrase de Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, qui a mis le feu aux poudres. Prononcée le 10 avril lors d’une conférence de presse, elle a provoqué la colère des métiers du chiffre, consternés de voir leur travail au service des entreprises et de l’économie aussi peu reconnu.

Depuis, plusieurs CROEC, dont celui de Marseille Paca, ont suspendu leur participation à l’opération "Allo Impôts" ainsi qu’au comité de pilotage du Prélèvement à la source (PAS).
Dans une lettre datée du 30 avril adressée à Charles-René Tandé, président du Conseil Supérieur de l’Ordre, "en réponse aux inquiétudes" de la profession", Gérald Darmanin fait machine arrière. Il rappelle dans ce courrier saluer "régulièrement le professionnalisme des experts-comptables et la haute qualité du conseil qu’ils apportent aux entreprises (...), résultat d’un travail intense, quotidien, qui doit être légitimement rémunéré".
Plutôt que de recevoir en audience à leur demande les instances de la profession, il préfère donc leur répondre "directement pour lever sans tarder les doutes".
Le ministre précise ainsi que les experts-comptables et les éditeurs de logiciels "constituent les relais indispensables de la mise en œuvre de la réforme" et que "leur mobilisation est une des conditions de réussite". "Mon intervention avait donc pour unique objectif de rassurer les entreprises sur l’attention du gouvernement quant à toute dérive éventuelle. Il n’était nullement question de remettre en cause la légitimité de la rémunération du travail des experts-comptables".
Cette mise au point du ministre, après sa "boulette" de communication, était nécessaire. Lionel Canesi, président du Conseil régional de l’Ordre, lui écrivait encore il y a peu un courrier de protestation plutôt vif au nom des deux mille experts-comptables et de leurs douze mille collaborateurs de Paca.

Photo de Une : DR

deconnecte