Actualités

Identification

10 décembre 2015

Le Forum de L'Entreprise
profil
EDITEUR
Les Petites Affiches

Pour le Forum de l’Entreprise et Ethic Côte d’Azur il est une évidence que l’enjeu du second tour des élections régionales ce dimanche 13 décembre deviendra capital pour les entreprises de la région PACA, et l’économie du territoire en général.

Il est rappelé par le président du Forum de l’Entreprise Robert Roux que non contente de redessiner le territoire français qui passe de 22 régions à 13 et de modifier le mode électoral de ces régions, la Loi N°2015-991 du 7 août 2015 dite de "renforcement des responsabilités régionales" donne à ces nouvelles régions,à l’image des Länders allemands ou des Generalidades espagnoles, l’essentiel des pouvoirs décentralisés notamment en matière de développement économique et de fonds européens.

Robert Roux confirme donc que dés l’année 2016, les départements, les villes ou groupement de communes ne pourront rien faire dans ces domaines, comme dans beaucoup d’autres d’ailleurs, sans l’accord direct de leur Région.

Le choix qui s’offre aux habitants de Provence-Alpes-Côte d’Azur dépasse donc le seul arbitrage d’une gouvernance et d’une ligne politique régionale. Il va de facto impacter les possibilités d’actions de toutes les collectivités de la région, quels que soient leur couleur politique.

En écoutant les propos de son président, l’on peut comprendre que Le Forum de l’Entreprise et Ethic Côte d’Azur qui, plus que les intérêts, défendent les valeurs portées par les patrons des PME azuréennes, ne puissent dès lors pas se contenter d’être spectateur dans cette bataille.

Au-delà des débats politiques et philosophiques, le Forum de l’Entreprise estime que seuls la liste et le projet portés par Christian Estrosi donnent de réelles perspectives aux entreprises et aux ambitions économiques de leurs adhérents, ce que cette association défend par ailleurs depuis trois décennies sur son territoire.

Robert Roux ne peut imaginer un seul instant qu’une région qui s’est construite sur l’ouverture au monde, du port de Marseille à l’aéroport Nice Côte d’Azur, dont l’internationalité est une des marques de fabrique, une de ses fiertés même, que l’on parle de Tourisme ou de technologies, puisse être défendue demain avec l’ambition qu’exige la compétition mondiale actuelle par la candidate frontiste qui prône le repli sur soi, la fermeture aux échanges, la méfiance de l’autre ..

Ce dernier pose comme un point final de son propos, le fait que l’on ne puisse espérer obtenir les soutiens européens indispensables à nombre de projets d’infrastructures lourdes ou de nature économique et technologique et dont tant d’emplois dépendent, si de tels projets sont défendus à Bruxelles par une gouvernance régionale europhobe prônant la sortie de l’Euro.

A quelques jours de l’échéance électorale, et à l’instar de l’UPE 06 et de son président Yvon Grosso, les représentants des patrons des PME ont donc ouvertement positionné leur choix et leur espoir de voir Christian Estrosi faire barrage à Marion Maréchal Le PEN.

deconnecte