Tech

Identification

17 septembre 2018

"Cannes is up" : du (...)
"Cannes is up" : du "phosphore" sur les îles !
Jean-Michel Chevalier
Les Petites Affiches

"Cannes is Up" est une association issue des entreprises de la French Tech du bassin cannois qui fédère maintenant une cinquantaine de startups et sociétés innovantes. Elle a organisé le 7 septembre un événement atypique #DDA (déconnectez-vous, décontractez-vous amusez-vous). Debrief sur cette journée de réseautage ludique et made in Cannes !

Sébastien Aubert : "au delà de nos espérances"

"Nous avons des retours, ils sont tous positifs. Le cadre exceptionnel du fort avec vue sur la baie de Cannes a permis des rencontres one-to-one à la fois décontractées - sans costume ni cravate - et productives. Nos startuppers ont été heureux de présenter leurs projets à quinze grands décideurs de la Côte d’Azur, dont le maire de Cannes David Lisnard, mais aussi Bernard Brochand, Anny Courtade et à des patrons de grandes entreprises innovantes. Cela a permis des partages d’expérience, des mises en réseau. Il y aura forcément des retombées".

JPEG - 119.7 ko
Idriss Sisaïd, de O’Sol, devant le capteur "tracker" qui suit la course du soleil pour encore plus d’efficacité. DR JMC

O’sol est tout à fait représentative des startups qui étaient présentes vendredi à "Cannes is Up", événement organisé sur l’Île de sainte Marguerite et rassemblant une cinquantaine de jeunes pousses en pleine éclosion sur la Côte d’Azur. Enrique Garcia, Idriss Sisaïd et leur associé Benjamin Cousin ont développé un produit technique qui permet de "fabriquer" de l’électricité dans un endroit non relié au réseau. Par exemple, pour un repas champêtre, un mariage, un concert, du camping, etc. Des capteurs solaires produisent l’énergie qui peut être consommée en direct de jour ou stockée dans des batteries pour être utilisée la nuit. Avec une puissance suffisante pour l’éclairage, le fonctionnement de deux écrans géants, d’une dizaine d’ordinateurs etc.
Au point techniquement, cette application mobile et itinérante est simple d’utilisation et rapide à installer. Ce qui devrait convaincre le cœur de cible de la startup, accompagnée par MonacoTech et basée à Cannes. "Notre produit est évolutif" explique Idriss Sisaïd. "Il s’adapte aux besoins au cas par cas".

Découvrir en s’amusant : les startuppers ont participé pendant cette journée à différents ateliers, soit pour le plaisir (gastronomie locale, cinéma, archéologie, sports, etc.) soit plus professionnellement avec des Quiz animés par des spécialistes. Ainsi Maître Éric Elabd, du cabinet Ventury spécialisé dans le droit des sociétés, des contrats, de la propriété intellectuelle et orienté vers l’innovation, a posé des questions comme la durée de validité d’un brevet, du droit d’auteurs, le nombre minimum d’associés dans une SAS, la durée de vie d’une personne morale, apportant des réponses qui ont (parfois) surpris les participants.
Dans le même esprit ludique et sérieux, il a aussi été question de finances, d’assurance, de réseaux sociaux... Et comme ces journées se voulaient décontractées, de larges moments ont été consacrés au paddle, badmington, pétanque, kayak etc.

Photo de Une : La nouvelle association est présidée par Adastra Film représenté par Sébastien Aubert. (DR JMC)

deconnecte