Tech

Identification

7 février 2018

Cityscoop, qui arrive à
profil
Proposé par Valérie Noriega
Les Petites Affiches

Cityscoot a annoncé mardi 7 février une nouvelle opération de financement de 40M€, après avoir obtenu 15M€ au cours de l’été 2016. Le Groupe RATP, via sa filiale RATP Capital Innovation et InVenture Partners se sont associés aux actionnaires historiques de Cityscoot parmi lesquels la Caisse des Dépôts, et au partenaire stratégique LeasePlan pour mener cette opération. L’objectif est de financer l’ouverture du service dans de nouvelles villes et d’amener la flotte à 5000 scooters dès 2018.

La levée de fonds a été orchestrée par la banque d’Affaires Avolta Partners, en collaboration étroite avec le cabinet d’avocats RMT.

À NICE AU PRINTEMPS 2018

Depuis son lancement à Paris en juin 2016, une flotte de 1 600 scooters électriques a été progressivement déployée à Paris et dans quelques communes limitrophes (Boulogne-Billancourt, Issy-les-Moulineaux, Levallois-Perret et Neuilly-sur-Seine).

Cityscoot s’est toujours employé à maîtriser son expansion avec une approche graduelle et réfléchie, en concertation avec les communes et les autorités locales.

Après l’ouverture du service au printemps à Nice (où l’expérimentation démarre mi-février), trois autres villes accueilleront le service en France et en Europe, notamment en Suisse et en Italie. Le service sera également élargi à de nouvelles villes de la petite couronne parisienne. Sa déclinaison dans les villes moyennes va être étudiée.

Afin de couvrir ces nouvelles zones, le parc sera porté à 5000 scooters en 2018, constituant ainsi la plus grosse flotte de deux-roues électriques partagés au monde.

PLUS DE VILLES ET PLUS DE SCOOTERS DÈS 2018 : UN DEPLOIEMENT RESPONSABLE

Bertrand Fleurose, Président-Fondateur de Cityscoot  : « Je me réjouis du succès et de l’importance de cette deuxième opération auprès de nos partenaires industriels, institutionnels et financiers. Ensemble, nous donnons à Cityscoot les moyens du projet que je me suis fixé : être moteur de la mobilité partagée au cœur des métropoles en tant que leader européen du scooter électrique en libre-service. L’expansion à d’autres villes n’est cependant pas notre seul objectif pour 2018 : à l’écoute de nos utilisateurs, nous allons continuellement enrichir leur expérience avec plusieurs évolutions technologiques inédites.  »

Catherine Guillouard, Présidente-Directrice Générale du Groupe RATP
« Nous sommes très fiers d’accompagner Cityscoot dans son développement en France mais aussi en Europe. Nous partageons une même vision de la mobilité urbaine de demain : propre, durable et silencieuse ! Nous sommes également convaincus de la complémentarité entre les modes de transport structurants et les nouvelles mobilités individuelles partagées telles que Cityscoot. En s’associant à cette startup, le Groupe RATP répond à la demande croissante de nos voyageurs : un trajet porte à porte, fluide et multimodal. »

Sergey Azatyan, Managing Partner, Inventure Partners : « Nous sommes heureux d’annoncer notre participation dans le financement de Cityscoot et ravis d’accompagner sa croissance. Les principaux défis des villes modernes sont la congestion, les émissions polluantes, le bruit et les contraintes de stationnement. Tous sont abordés par le partage de scooters électriques. Après une analyse approfondie des acteurs européens, nous avons choisi Cityscoot qui est parfaitement positionné pour devenir le leader du partage de scooters et compléter le portefeuille d’Inventure Partners, qui a déjà réalisé de nombreux investissements dans l’univers de la mobilité.

1.700.000 TRAJETS, UNE LOCATION TOUTES LES 8 SECONDES

Le service a déjà convaincu 70 000 utilisateurs réalisant 7 000 à 9 000 trajets quotidiens d’une durée moyenne de 15 min pour 4 km parcourus. Ouvert de 7h à minuit afin d’assurer le maximum de sécurité aux usagers, contribuant à la très faible sinistralité constatée depuis le lancement.

Pas de clef, pas de carte magnétique : sur l’appli mobile Cityscoot, une fois inscrit l’utilisateur repère un scooter disponible autour de lui, le réserve gratuitement pendant 10 minutes puis le déverrouille à l’aide du code reçu qu’il saisit sur le clavier. Un casque est à sa disposition sous la selle avec une charlotte neuve pour l’hygiène.

A la fin de son trajet, l’utilisateur gare le scooter où il le souhaite dans la zone Cityscoot, sur une place de stationnement autorisée. Il ne se préoccupe jamais de recharger le scooter : l’équipe de maintenance Cityscoot se déplace jour et nuit en fourgonnettes électriques afin de remplacer les batteries.

Aucun frais d’inscription, aucun abonnement : sur le principe du paiement à l’usage, la location est comptabilisée entre 0,20€ et 0,28€ par minute.

Société privée créée en mars 2014, Cityscoot a lancé son service à Paris le 21 juin 2016. Avec plus de 120 salariés recrutés en CDI en deux ans. Cityscoot est aujourd’hui l’une des startups françaises de la French Tech les plus créatrices d’emplois. L’ensemble de la chaîne technologique nécessaire au fonctionnement du service est la propriété de Cityscoot. Les scooters, les batteries principales et leurs prolongateurs d’autonomie sont fabriqués en Europe (respectivement en Pologne, Allemagne et France).

Visuels de Une : DR

deconnecte