Tech

Identification

5 décembre 2017

Nourrir le monde en (...)
Nourrir le monde en 2050 ? Défi ambitieux relevé par Inalve et ses microalgues !
Valérie Noriega
Les Petites Affiches

Comment répondre aux besoins alimentaires croissants de la population mondiale qui atteindra, 9 8 milliards d’habitants en 2050 ? Selon les projections de la FAO, l’Organisation des Nations unies pour I’Alimentation, la consommation de protéines animales augmentera de 52% d’ici 2030.

"Comment concilier l’alimentation saine d’une population grandissante tout en préservant l’environnement ? C’est à cette question vitale que nous avons tenté de répondre avec nos partenaires, explique Christophe Vasseur, co­ fondateur et Président d’Inalve. Inalve est une entreprise innovante qui offre une solution naturelle renouvelable, comme une évidence. La société industrialise un procédé innovant de production de microalgues en biofilm et développe des ingrédients riches en protéines dans les secteurs de l’alimentation animale et de l’aquaculture. Nous produisons des microalgues aux nombreux bienfaits et développons des ingrédients à haute valeur ajoutée dans le domaine de l’agro-industrie. Le premier maillon de la chaine alimentaire a trop longtemps été négligé. Nous redonnons à la nature son rôle originel. Tout naturellement".

Estimée à 870 millions de tonnes en 2011, la production mondiale d’aliments pour animaux représente donc un marché d’avenir.
Pourtant dès 2025, ce sont près de 60 millions de tonnes de protéines qui viendront à manquer pour nourrir ces animaux. Les protéines végétales et farines de poissons montrent déjà leur limite menaçant par une surexploitation des ressources les écosystèmes et la sécurité alimentaire dans les pays en développement.

L’industrie agro-alimentaire qui représente un marché de 450 milliards d’euros recherche donc des protéines suffisamment nutritives pour nourrir les poissons, volailles et porc, animaux les plus consommés dans le monde.

Un enjeu prioritaire au plan mondial relevé par la société inalve.

La solution inalve pour l’alimentation animale : des farines de microalgues naturelles, riches en protéines, saines et renouvelables
Alliée à un savoir-faire unique, la société azuréenne Inalve a développé des technologies brevetées de production de farines de microalgues. Ces farines aux propriétés exceptionnelles contiennent naturellement plus de 50% de protéines. Leur haute qualité nutritionnelle en font la ressource alternative de choix pour l’industrie de l’ alimentation animale, cibles prioritaires d’Inalve.

L’ambition à terme d’Inalve ?

Imposer ses farines de microalgues auprès de l’industrie de la production animale en France et à l’international comme LA solution alimentaire écologique et économique idéale de demain. Permettre de répondre aux besoins alimentaires mondiaux tout en préservant les ressources agricoles et marines de la planète.

Concours Mondial de l’lnnovation 2030 : Inalve, Lauréate 2017 remporte 1,4 M€

Lancé en 2013 par le Gouvernement, le Concours Mondial d’innovation, soutenu par le Programme d’investissements d’Avenir et Bpifrance (la Banque Publique d’lnvestissement ) vise à favoriser le développement et la croissance d’entreprises porteuses d’innovations majeures et de rupture. Dès sa création, Inalve est lauréate de l’appel à projets 2016 pour la phase I « d’amorçage ». Inalve a pu concevoir son prototype de production et développer ses protéines de microalgues dédiées à l’industrie de l’alimentation animale.

JPEG - 165.1 ko
Prototype de production de microalgues Inalve DR

Un an après sa création, Inalve est lauréate en septembre 2017 de la phase II « d’accompagnement » du concours mondial d’innovation.
lnalve a reçu une aide de 1,4 M€. Grace à ce financement, la startup pourra finaliser la mise au point de son premier pilote de production en région PACA.

Les atouts révolutionnaires des microalgues inalve

À l’issue de nombreux tests menés par l’équipe de R&O dirigée par Hubert Bonnefond, Directeur Technique, co­ fondateur d’Inalve et ancien chercheur en biotechnologies, la société a découvert une souche de microalgues répondant aux besoins nutritionnels et environnementaux requis :
- Une très haute teneur en protéines
- Un parfait équilibre en acides aminés
- De remarquables propriétés antioxydantes et immuno-stimulantes

Grace à la technologie Inalve, ces microalgues possèdent également :
- Une empreinte écologique neutre
- Un rendement surfacique important favorisant des économies en eau considérables (de 90%)
- Un stockage de C02 important transformé en précieuse biomasse (1,8 kg de C02 par kg : de biomasse produite)
- Des besoins énergétiques minimum (réduction de 70 % de la consommation énergétique usuelle)

Quelle stratégie de développement pour relever le défi ?

«  Les protéines de microalgues dans I’alimentation animale représentent une ressource naturelle jusqu’à présent sous-exploitée résolvant les enjeux des industriels, explique Christophe Vasseur, co­-fondateur et Président d’Inalve. D’une qualité nutritionnelle sans égale, elles offrent un substitut de choix aux farines de poissons. En partenariat avec le CNRS, l’INRIA, l’UPMC et CentraleSupelec, nous avons développé au laboratoire d’océanographie de Villefranche-sur-Mer durant 2 ans, un procédé de production de biofilm de microalgues et une farine de microalgues aux propriétés exceptionnelles, contenant tous les acides aminés essentiels nécessaires au développement animal. Nous avons testé avec succès cet été notre premier prototype de production breveté, apte à fournir 30 kilos de microalgues par an. Notre objectif prioritaire d’ici fin 2017 est de finaliser notre premier tour de table à hauteur de 2 M€. Nous recherchons une dizaine d’ingénieurs et chercheurs talentueux couvrant des domaines aussi variées que la physiologie et biochimie des microalgues, l’automatisation et l’ingénierie des procédés. Nous mettons au point notre pilote industriel, unité qui produira dès 2019 plus de 10 tonnes de protéines par an."

JPEG - 77.2 ko
De gauche à droite Hubert Bonnefond Directeur technique et Christophe Vasseur CEO et co-fondateurs d’inalve DR

Créée le 11 avril 2016 à Nice par Christophe Vasseur, Président de la société et Hubert Bonnefond, Directeur Technique, Inalve, en cours de recrutement, compte actuellement 3 collaborateurs.

La société industrialise un procédé innovant de production de microalgues et développe des ingrédients riches en protéines dans les secteurs de l’alimentation animale et de l’aquaculture.
Les technologies brevetées au niveau mondial sont le résultat de plusieurs années de recherche menées au laboratoire d’Océanographie de Villefranche-sur-Mer (CNRS et UPMC) en collaboration avec l’lnria de Sophia Antipolis, partenaire d’Inalve.
La startup a été par ailleurs lauréate de 5 prix d’innovation dont le concours national d’aide à la création d’entreprise innovante en 2015 et du Concours Mondial d’innovation en 2016 (phase I) et 2017 (phase II). Depuis juin 2016, les fondateurs sont accompagnés par l’incubateur Paca-Est, membre des pôles Vitagora, Trimatec et du Pôle Mer Méditerranée et conseillés dans leur développement par un comité scientifique regroupant 4 experts internationaux reconnus.

Bon à savoir

Les microalgues : Premier aliment des premiers êtres vivants
Les microalgues sont des organismes microscopiques, unicellulaires de taille généralement inférieure à 100 μm et qui se développent en eau douce et dans le milieu marin où elles constituent le phytoplancton. Il existe plus de 200 000 espèces de microalgues recensées, et sans doute près d’un million à découvrir. Dans une goutte d’eau, en laboratoire, jusqu’à 50 millions de cellules peuvent être cultivées !
Elles ont toujours été là. Il y a plus de 2 milliards d’années, grâce à la photosynthèse les microalgues ont produit l’oxygène sur terre et établi une atmosphère respirable pour l’homme. Les différentes familles de microalgues produisent chaque jour plus de 50 % de l’oxygène que nous respirons en utilisant simplement l’énergie solaire et le CO2 de l’atmosphère. Avant la forêt amazonienne, les microalgues sont le premier poumon de la planète.
Les microalgues constituent le premier maillon de la chaîne alimentaire. Elles s’imposent à l’évidence comme la première source naturelle de protéines, d’acides aminés, et sont très riches en antioxydants, vitamines et autres oligo-éléments.

Photo de Une : farine de microalgues Inalve DR

deconnecte