Santé

Identification

28 novembre 2017

Maladie de Lyme : Marine
Maladie de Lyme : Marine BRENIER demande un plan d'urgence
Valérie Noriega
Les Petites Affiches

Marine BRENIER, Députée des Alpes-Maritimes, demande la mise en place d’un plan national d’urgence afin de lutter contre les maladies transmissibles par les tiques.

 
 
Marine BRENIER, Députée des Alpes-Maritimes : "Alors qu’un plan national de lutte contre la maladie de Lyme était annoncé l’an dernier par la précédente Ministre des affaires sociales et de la santé, Marisol TOURAINE, aucune avancée concrète en matière de dépistage et de traitement n’a été observée depuis. Les pouvoirs publics ne peuvent plus sous-estimer l’ampleur de cette maladie. Détectée trop tard, cette infection peut entraîner des troubles neurologiques graves, irréversibles et handicapants. Elle peut affecter le cœur, le système immunitaire, etc.
On dit la maladie de Lyme « peu connue » en France ? On connaît pourtant les conséquences de cette pathologie infectieuse, qui touche chaque année des dizaines de milliers de malades supplémentaires.
C’est un enjeu de santé public majeur. Il est irresponsable de laisser plus longtemps les patients dans l’incertitude et donc dans l’inquiétude. Ils se sentent abandonnés. Dans une question écrite, j’ai demandé à la nouvelle Ministre, Agnès BUZYN, de mettre rapidement en place un bilan standardisé des examens réalisés, afin de faciliter le diagnostic des médecins et d’améliorer la prise en charge des malades. Je lui ai également demandé quelles étaient les mesures d’urgence qu’entendait prendre le gouvernement."

Photo de Une : DR SITE Marine BRENIER2017

deconnecte