Vie locale

Identification

11 avril 2019

Conférence publique (...)
profil
Proposé par Valérie Noriega
Les Petites Affiches

Pourquoi manquons-nous d’imagination ? Comment y remédier ? Des exemples de questions destinées à avancer plus vite et ensemble vers le développement durable et auxquelles Rob Hopkins tente de trouver des réponses. Cet auteur et fondateur du mouvement des « villes en transition » (Transition Network) explique lors d’une tournée nationale à quel point l’imagination joue un rôle déterminant alors que nous devons réinventer nos territoires et modes vie en réponse au défi climatique.

Parvenir à changer les habitudes de citoyens pour se diriger vers un quotidien écoresponsable passe doit passer par des petites étapes, par l’apprentissage de gestes écologiques simples. Et pour cela, il faut faire appel à son imagination. Que l’on soit citoyen ou politique.

Accompagné de son traducteur Xavier Combe, Rob Hopkins présentera tout d’abord son action en faveur de la transition. Dans un second temps, un grand débat citoyen aura lieu en compagnie d’acteurs de la société civile locale en permaculture, énergies renouvelables, habitat participatif ou encore jardin partagé.

Rob Hopkins

Né à Londres en Angleterre, Rob Hopkins a beaucoup voyagé avant de devenir en 2003, enseignant en permaculture à Kinsale en Irlande. Il prend rapidement conscience de la fin annoncée de la production pétrolière et du danger potentiel du modèle capitaliste. Il s’installe alors en 2005 à Totnes, où il fonde la première "ville en transition avec ses étudiants. C’est à partir de ce modèle qu’il bâti avec Peter Lipman et Ben Brangwyn, le « Transition Network », un organisme de bienfaisance conçu pour soutenir les nombreuses initiatives de transition émergentes dans le monde.

Vous aussi, rallumez la flamme de votre imagination, lundi 15 avril 2019 !

Lundi 15 avril 2019 à 19h30

Centre Universitaire Méditerranéen
65, Promenade des Anglais

deconnecte